L'association













Le Foyer Étudiant - Résidence Internationale :

- Est une association loi 1901 reconnue d'utilité publique.

- L'association adhère à l'Union Nationale des Maisons d'Étudiants.











Histoire

En 1646 Louis XV autorise l'installation de l'ordre des Minimes dans ce lieu acheté grâce à un don de Margueritte de Sassenage.
Près de 150 ans plus tard, lors de la révolution, les religieuses sont purement et simplement mises à la porte. En 1793, le bâtiment devient une manufacture de fusils.

"Les hauts fourneaux et martinets séquestrés aux dépens la Grande Chartreuse à Fourvoirie et de la chartreuse de Saint-Hugon (près d'Allevard) produiront la fonte et le fer ; les canons forgés à Fourvoirie et les crosses en bois de noyer façonnées par des artisans du bas-Dauphiné, seront montés à Grenoble dans les ateliers de l'ancien couvent des Minimes où seront usinées aussi platines et garnitures." M. Robert CHAGNY, maître de conférences honoraire - Patrimoines de l'Isère.

1802 : la promulgation du Concordat signé par le pape Pie VII et Napoléon Bonaparte sera l'occasion pour l'Église catholique romaine de reprendre possession des lieux sérieusement dégradés.
1805 : réouverture du "séminaire" dans l'ancien couvent, jusqu'à la  la séparation de l'Eglise et de l'Etat un siècle plus tard. Le bâtiment devient propriété de l'Université, il est utilisé par la garnison pendant la Première guerre mondiale.
1919 : Après le drame de la guerre, nombreuses sont les personnes qui disent : plus jamais ça !.  L'idée qui présidera à la création du Foyer est partie de là : si des jeunes de toutes nationalités ont l'occasion de partager, et de vivre côte à côte le temps de leurs études, jamais ils n'accepteront, une fois rentrés chez eux, de prendre les armes les uns contre les autres. Ainsi voit le jour le Foyer de l'Étudiante, dans deux ailes du bâtiment, avec la volonté conjugée d'associations diverses, dont des associations protestantes. La laïcité du Foyer est proclamée dès le départ, et ne s'est jamais démentie depuis. Dans des conditions au départ extrêmement précaires, le bâtiment abritera des jeunes filles venues de tous les continents, leur permettant l'accès aux études universitaires.

L'autre aile du Couvent des Minimes comprend l'ancienne chapelle, aujourd'hui transformée en salle de concert : la salle Olivier Messiaen, où se produit entre autres l'Orchestre de Chambre de Grenoble "Les Musiciens du Louvre"...

 

 

Liens

Les Universités de Grenoble

Université Pierre Mendès France

Université Stendhal

Ville de Grenoble

Office du tourisme de Grenoble

Musée de Grenoble

Musée de l'Ancien Évêché

Musée Dauphinois

 
Foyer étudiant - Résidence internationale - Association reconnue d'utilité publique - Grenoble. Tous droits réservés.